English version

La géométrie algébrique à l'IHES

 

Affiches du séminaire de géométrie algébrique

Patrimoine scientifique de l'IHES

L'âge d'or de la géométrie algébrique

Tous les mardis après-midi a lieu le "Séminaire de géométrie algébrique du Bois-Marie" (S.G.A.), dans le pavillon de musique, qui sert à l'époque aussi bien de bibliothèque que de salle de conférences. Ces longs séminaires, dans la tradition du séminaire Hadamard et de celui de Cartan, ont pour but de donner de nouveaux fondements à la géométrie algébrique, en particulier dans le langage des schémas.

Pierre Deligne, cop. IHES, années 1970

Recrutement de Pierre Deligne

"Il n'a que 24 ans ..."

Discussion lors du comité scientifique, mai 1969

Pierre Deligne travaillant à son bureau, cop. IHES, années 1970

Lorsque Pierre Deligne arrive à l'IHES, il est très vite question de lui offrir un poste de professeur permanent. Cette proposition, soutenue avec passion par Alexander Grothendieck, soulève quelques réticences. Pierre Deligne est très jeune et n'a pas encore soutenu sa thèse d'État. Néanmoins, l'Institut est prêt à prendre des risques !

"Le centre de maths qui l'aura deviendra un centre de rayonnement comme Göttingen l'était quand Hilbert y était."

Alexander Grothendieck, à propos de Pierre Deligne, 1968.

Une tradition de géométrie algébrique à l'IHES

Affiche d'un séminaire consacré à la postérité d'Alexander Grothendieck

Le recrutement de Pierre Deligne inscrit encore un peu plus la géométrie algébrique dans les gènes de l'IHES. La cafétéria résonne des conversations de Jean-Pierre Serre, John Tate, Armand Borel, Robert Langlands et tant d'autres dans les années 60-80.

Programme des cours d'arithmétique et de géométrie algébrique à l'IHES, depuis 2011
Aujourd'hui encore à l'heure du thé, les contributions majeures d'Alexander Grothendieck sont toujours discutées.